Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : thomas-chevalier.over-blog.com
  • : La destination de ce blog est d'être une sorte de journal intime de mon activité d'artiste peintre. J'ai ouvert un deuxième blog, thomaschevalier.tumblr.com, qui ne comportera que des images.
  • Contact

Catégories

Liens

20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:34
Huile sur toile, 190 x 190 cm, dans la série des toiles à partir d'Eugène..

Huile sur toile, 190 x 190 cm, dans la série des toiles à partir d'Eugène..

Je me souviens que pour le premier tableau de la série, j'étais intervenu sans état d'âme, sur une impulsion. Pour celui-ci, après avoir supprimé un aplat blanc rectangulaire qui figurait sur la composition initiale, le tableau d'Eugène simplifié se suffisait à lui-même, il a fallu que je me fasse violence pour me décider à intervenir, mais j'ai respecté son intention, ma forme suit plus ou moins celle qu'il avait évoquée; je lui ais donné la lourdeur d'un drapé et une continuité à la droite du tableau, le traitement contrasté du motif figure comme un percement découvrant un arrière-plan, j'ai évoqué une ombre reportée pour accentuer ce sentiment.

Digression...

Une série d'émissions sur France Culture au sujet de Paul Cézanne, mais mon sujet n'est pas l'émission ni même l'œuvre du peintre dont on reconnaît assez unanimement qu'elle fut déterminante dans l'avènement de l'art moderne. Permettez-moi quelques réflexions ruminées à l'écoute de la radio, dans ma cuisine, je préparais la gamelle du chien :

Je suis né pile-poil au milieu du vingtième siècle, cinq plus tard en vérité mais n'ergotons pas, ce qui signifie que j'appartiens à une génération qui s'est vue présenter "Les joueurs de carte" comme l'œuvre d'un grand peintre. Ceux d'entre nous qui se sont un minimum intéressés à l'art ont été bercés par les références aux impressionnistes, à Cézanne, Paul Klee, Picasso, le cubisme et toutim et pour l'art contemporain, Dada et notre inoxydable Marcel Duchamp. De manière consciente ou inconsciente, ces propositions multiples nous ont nourris et les injonctions qui les accompagnaient, manifestes successifs, "la peinture est... Doit-être... N'est pas... Est morte et enterrée..." ont été le ronron consensuel de la vie d'artiste, notre académisme à nous, une doxa selon laquelle tribut devait être obligatoirement payé à la "modernité".

Sur le fond sonore de ma radio, j'entendais les témoignages successifs comme un "digest" de ce bain culturel où pointait un entendu, une vieille histoire, l'idée d'un déterminisme historique, à savoir qu'après Cézanne, Klee, Picasso, Malevitch, on ne pouvait faire qu'avec eux, qu'après les avant-gardes la rupture était consommée, définitive, sauf d'aller contre un prétendu "sens de l'histoire": Je me souviens de la réflexion d'un visiteur idiot considérant un de mes tableaux les plus strictement figuratifs : "Et Paul Klee dans tout ça?" Le type ne pouvait pas concevoir qu'on puisse chercher une voie en oubliant une histoire trop proche, qu'on s'éloigne des entendus esthétiques de notre vingtième siècle, ceux-là même auxquels nous avions été biberonnés. C'est une forme de conservatisme très en vogue chez nos amateurs soi-disant éclairés, de considérer être "à la pointe" en continuant de glorifier des préceptes passés d'une centaine d'années; c'est aussi un paradoxe de l'art contemporain, soit d'être contemporain avec un siècle d'âge: Chez nos artistes actuels les plus caricaturaux, l'art d'aujourd'hui, c'est Dada revisité par le néo-libéralisme...

Notre histoire de l'art est sûrement infiniment moins linéaire que généralement supposé, le postulat déterministe la nettoie systématiquement de ses atermoiements et soubresauts multiples, nous sommes en vérité victime d'une restriction idéologique faisant fi de la richesse de ses propositions... Et si nous laissions tout ça à l'histoire du vingtième siècle? Nous sommes quelle année? 2017???

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas Chevalier, peintre.
commenter cet article

commentaires